Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Holà todos,

Como estan ?

De notre côté, todo bien !! On va vous raconter notre semaine à Bariloche au bord du lac Nahuel Huapi.

Bariloche et la région des lacs

Lundi :

Bon ben après 20h de bus (et oui encore) toujours à côté d’un gamin (et oui encore aussi … la prochaine fois on essayera peut être de nouveau le cama pour ne pas avoir de OUIN OUIN dans les oreilles car moi je craque sur ces foutus mioches) on arrive sur de magnifiques routes entourées de lacs. C’est assez étrange comme paysage mais le soleil est bien présent et l’ambiance est sacrément belle. Stop final, on descend du bus en laissant les classiques 4 pesos au porteur de baggages. Il nous faut juste le temps de trouver un taxi et direction l’auberge de jeunesse Patanuk.

Bariloche et la région des lacs

Arrivé à destination, on se fait accueillir par kiki, charmante réceptionniste, qui nous expliquera tout ce qu’on voulait connaitre et même plus (son côté volubile est assez déstabilisant mais ses conseils seront toujours excellents et précis). D’ailleurs son premier conseil fut plus que bon : « chill out and relax on the beach » … comment ça « the beach » ? Ah oui l’auberge donne sur le lac et il y a effectivement une avancée de terre avec quelques bancs. Bon ben on sort le vin et les verres et GO ! On y rencontrera Marie, jeune française faisant des études d’agronomie à l’ISA et en voyage pour quelques mois en Amérique du sud. Ce sera la première pièce du petit groupe de français qu’on rencontrera sur Bariloche.

La vue de notre auberge de jeunesse

La vue de notre auberge de jeunesse

Le soleil se couche et oula ça caille, bon ben on rentre alors. En fait on est à la fin de la saison de ski et l’hiver est toujours plus ou moins là. On est parti faire des courses quand même pour manger le soir. Et oui l’auberge a une grande cuisine, on va donc en profiter pour se faire à manger car oui l’argentine est un pays cher (souvent aussi cher qu’en France) et ça nous plombe pas mal notre budget (on en est à 1,5 fois notre budget journalier initial). La ville est une sorte de station de ski et cela réveillera en nous des envies de descendre de la poudre blanche (pas de CC mais bien de l’eau en flocon). On verra ces prochains jours si c’est possible, d’abord dodo.

Auberge Patanuk & BarilocheAuberge Patanuk & BarilocheAuberge Patanuk & Bariloche
Auberge Patanuk & BarilocheAuberge Patanuk & BarilocheAuberge Patanuk & Bariloche
Auberge Patanuk & BarilocheAuberge Patanuk & BarilocheAuberge Patanuk & Bariloche

Auberge Patanuk & Bariloche

Mardi :

Après une nuit réparatrice on a décidé avec Aude de faire le Circuito Chico : un petit tour de vélo de 25km entre les forêts et les lacs du coin. On a toujours en tête de relier Bariloche à San Martin de Los Andes à vélo en 4 jours (encore merci Kim) et on va d'abord commencer par ce petit tour pour voir si on est d’attaque pour le reste. Kiki nous conseillera un loueur à 18km de l’auberge. On y va en bus et bien sûr on est tellement bon qu’on s’arrêtera 1,5km plus loin que le loueur … boulet time … ça nous fera notre échauffement. Bon allez on loue les vélos (95 pesos chacun) et le mec nous dit qu’effectivement c’est bien de commencer par ce circuit avant de tenter les 4 jours de vélo.

Bariloche et la région des lacs
Bariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacs
Bariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacs
Bariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacs

Bon GO ! Le vélo c’est marrant mais ça monte et ça descend beaucoup. Beaucoup trop. Tout le temps. Même avec mes 16km de vélo par jour à Paris, je cale sur les dernières montées, les jambes nous ferons défaut assez vite. Aude a une grosse pensée pour son vélo électrique qui lui aurait été bien utile (elle a souvent été à côté de son velo en fait) !

Ce circuit n'est, au final, pas si chico que ça et on est pas prêt pour les 4 jours de vélo vers San Martin de los Andes...

Bariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacs
Bariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacs
Bariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacs
Bariloche et la région des lacs
Bariloche et la région des lacs

On aura quand même vu de très jolis paysages en chemin. On nous avait dit que Bariloche c’était la Suisse Argentine, et ben c’est pas faux. De très jolis (et surement très chers) chalets jonchent le pourtour des lacs qu’on croise. La forêt est très verte et tout est immense sans qu’il y ait foule (fin de saison de ski oblige). Par contre, au soleil il fait bon mais à l’ombre c’est autre chose. Le vent n’aide pas non plus et selon la météo locale ben ça peut descendre à -10° avec le vent (on ne pense tout de même pas en être arrivé là).

Bariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacs
Bariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacs

On rendra les vélos épuisés, affamés mais heureux de l’avoir fait. La séance d’étirement à l’arrêt de bus nous fera du bien. On est tellement épuisé qu’on rentre, on achète une bière et de quoi manger et on squatte l’auberge. On y rencontrera Julie et Léa, 2 jeunes médecins françaises en voyage de 2 mois dans la South America et ça consolidera le petit groupe de français de l’auberge. On s’endormira très vite ce soir là.

Bariloche et la région des lacs

Mercredi :

On se lèvera en se demandant ce qu’on allait faire : et bien rien ! Trop mort. Ben c’est pas grave, on en profitera pour rencontrer Eloic, dernier français du petit groupe de l’auberge, et discuter avec Marie, Julie et Léa.

On part ensuite pour aller chercher un billet de train pour Puerto Madryn, notre prochaine destination. Et oui, c’est l’un des seul train de ce pays et le prix du billet est apparemment 5 à 6 fois moins cher qu’un billet de bus. Par contre, le site internet est à chier, les infos qu’on glane sont toutes différentes, on part donc pour la gare histoire d’être sûrs de notre coup. Donc, oui y’a bien un train qui part tous les dimanches à 17h pour une ville un peu plus au nord de Puerto Madryn. Il y a 3 classes de places allant de 130 pesos à 360. On choisi celle du milieu à 170 où les sièges s’inclinent (pour un trajet de nuit c’est quand même plus agréable) et on repartira pour l’auberge tout content.

Ce soir là, découvrira que l’auberge fait également bar le mercredi soir, on décide donc d’y aller boire une bière (ou 2). Ce fut une très bonne soirée et la première fête qu’on fera en Argentine. On s‘est pas couché trop tard mais ça aura suffit à nous terrasser.

Bariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacs
Bariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacs

Jeudi :

Julie et Léa repartiront le lendemain à 9h du matin pour le Chili (aie ça pique) et Marie partira à 17h pour Buenos Aires.

Avant que cette dernière s'en aille, on décide de monter ensemble au cerro companario (il y a, paraît-il, une super vue).

Mais avant de partir, on va faire un truc qu’on aurait du faire depuis le début : DU CHANGE ! On avait déjà entendu parlé du taux de change illégal en Argentine mais on a jamais eu le courage de le faire (la peur de se faire filer des faux billets) alors que le jeu en vaut la chandelle.

Bariloche et la région des lacs

♪♪♪ Petit interlude sur "Mais qu'est-ce que le dollar blue ?? Il est pas vert à la base ?" ♪♪♪

1 $ = 5,8 pesos argentin officiellement.

Au « marché noir », 1 $ = jusqu'à 9,5 pesos argentin (voir sur ce site qui référence les taux officieux http://dolarblue.net/).

La manœuvre se fait également avec des euros (apparemment ça s’explique avec la politique actuelle argentine : http://lexpansion.lexpress.fr/economie/la-penurie-de-dollars-guette-l-argentine_307069.html)

♪♪♪ Fin du petit interlude sur "Mais qu'est-ce que le dollar blue ?? Il est pas vert à la base ?" ♪♪♪

On est donc parti avec quelques dollars pour faire du change dans un endroit que kiki nous a indiqué comme "safe" (ça fait 15 ans que l’enseigne existe). Nous voilà donc dans une boutique de T-shirt où, au fond de cette dernière, se trouve un rideau (comme dans une cabine d’essayage) qui cache : un comptoir !! On y échangera nos dollars à 9 pesos argentins soit presque 1/3 de plus que le taux officiel ! Bon on résume : pour ceux qui veulent venir en argentine, prévoyez du liquide, plein de liquide et faites vous conseiller un « changeur » ça réduira vos dépenses. On finira ce petit moment avec le sourire et la satisfaction d’avoir réussi un « bon coup ».

Allez maintenant direction le cerro campanario ! L’ascension peut se faire en télésiège mais nous on veut le faire à pieds. Mais comme pour les routes, ils ne savent pas faire de chemin en zigzag pour faciliter la montée.

Nous on a préféré se le faire à la dure ... Donc on aura pas notre photo "télésiège" :)Nous on a préféré se le faire à la dure ... Donc on aura pas notre photo "télésiège" :)Nous on a préféré se le faire à la dure ... Donc on aura pas notre photo "télésiège" :)

Nous on a préféré se le faire à la dure ... Donc on aura pas notre photo "télésiège" :)

On se montera donc la montagne presque en ligne droite pour arriver sur un point de vue assez extraordinaire : un panoramico magnifique et TRES exposé au vent. On se les gèle vraiment en haut. Bon le temps de prendre quelques photos, de manger un bout et on repart car Marie a un bus à prendre. Ce fut quand même l’une des plus belle vue qu’on a pu avoir sur Bariloche et ses environs.

On décide pour le lendemain de louer une voiture pour faire la route des 7 lacs.

Le chemin, la vue et surtout LA TARTE AU CITRON MERINGUEE !!!Le chemin, la vue et surtout LA TARTE AU CITRON MERINGUEE !!!Le chemin, la vue et surtout LA TARTE AU CITRON MERINGUEE !!!
Le chemin, la vue et surtout LA TARTE AU CITRON MERINGUEE !!!Le chemin, la vue et surtout LA TARTE AU CITRON MERINGUEE !!!Le chemin, la vue et surtout LA TARTE AU CITRON MERINGUEE !!!
Le chemin, la vue et surtout LA TARTE AU CITRON MERINGUEE !!!Le chemin, la vue et surtout LA TARTE AU CITRON MERINGUEE !!!Le chemin, la vue et surtout LA TARTE AU CITRON MERINGUEE !!!

Le chemin, la vue et surtout LA TARTE AU CITRON MERINGUEE !!!

Et voici le panoramico !

Et voici le panoramico !

Bariloche et la région des lacs

Vendredi :

Direction l’agence de location où on doit louer une Chevrolet Corsa (et oui ici Opel n’existe pas) et on se retrouve en fait avec un Renault Sanderos. On peut donc dire qu’on est surclassé et tant mieux vu l’état des routes qu’on va rencontrer à certains moments. Cette location nous coutera quand même 434 pesos auquel faudra rajouter l’essence. Pas grave, la voiture c’est vraiment chouette pour se sentir libre. La route des 7 lacs c’est magnifique : la forêt et les montagnes entourent les lacs qui sont énormes / gigantesques / à perte de vue. On dirait même la méditerranée : il y a du vent et cela forme des vagues assez conséquentes. Rajouté à cela le fait qu’on soit presque seul c’est assez bluffant et reposant.

Petite traduction du panneau : "les chats nous donne une bonne leçon. IMITEZ LES : enterrez vos excréments y le papier hygiénique dans un petit trou de 20cm et tassez" ... AHAHAHAPetite traduction du panneau : "les chats nous donne une bonne leçon. IMITEZ LES : enterrez vos excréments y le papier hygiénique dans un petit trou de 20cm et tassez" ... AHAHAHAPetite traduction du panneau : "les chats nous donne une bonne leçon. IMITEZ LES : enterrez vos excréments y le papier hygiénique dans un petit trou de 20cm et tassez" ... AHAHAHA
Petite traduction du panneau : "les chats nous donne une bonne leçon. IMITEZ LES : enterrez vos excréments y le papier hygiénique dans un petit trou de 20cm et tassez" ... AHAHAHAPetite traduction du panneau : "les chats nous donne une bonne leçon. IMITEZ LES : enterrez vos excréments y le papier hygiénique dans un petit trou de 20cm et tassez" ... AHAHAHAPetite traduction du panneau : "les chats nous donne une bonne leçon. IMITEZ LES : enterrez vos excréments y le papier hygiénique dans un petit trou de 20cm et tassez" ... AHAHAHA
Petite traduction du panneau : "les chats nous donne une bonne leçon. IMITEZ LES : enterrez vos excréments y le papier hygiénique dans un petit trou de 20cm et tassez" ... AHAHAHAPetite traduction du panneau : "les chats nous donne une bonne leçon. IMITEZ LES : enterrez vos excréments y le papier hygiénique dans un petit trou de 20cm et tassez" ... AHAHAHAPetite traduction du panneau : "les chats nous donne une bonne leçon. IMITEZ LES : enterrez vos excréments y le papier hygiénique dans un petit trou de 20cm et tassez" ... AHAHAHA

Petite traduction du panneau : "les chats nous donne une bonne leçon. IMITEZ LES : enterrez vos excréments y le papier hygiénique dans un petit trou de 20cm et tassez" ... AHAHAHA

Le clou du spectacle ce fut le lac Tafful : un chemin des plus pourri pour y arriver mais une vue et des paysages à couper le souffle. On croisera des vaches, des moutons et des chevaux avec leurs magnifiques pelages d’hiver et les couleurs verte (pour l’herbe), jaune (pour certains arbres), bleue (pour les lacs) et grise (pour la terre) se mélangent sur ces décors.

On prendra une nouvelle route pour rentrer sur Bariloche (qui se trouvera être la même que celle qu’avait emprunter le bus à notre arrivée à Bariloche) et on arrivera à 20h. Ca me fera 9h de route et ce fut un peu long j’avoue. Je suis fatigué. Mais pour ceux qui aime les routes américaines (droites et sans fin) mais qui ont peur des cowboys de flic et ben l’argentine est faite pour vous. Ils ont les mêmes routes mais roulent comme des fous. A vous de choisir la bonne vitesse à ce moment là (et de vous laisser doubler quand il le faut) et le bonheur de la route est à vous. D’ailleurs j’en parlerai plus en détail dans un autre article mais les argentins sont pour moi des américains qui ne veulent pas parler anglais (et qui jouent à de vrais sports…) ... beaucoup de choses sont assez similaires dans leur mode de vie.

Lac Tafful
Lac TaffulLac TaffulLac Tafful

Lac Tafful

Bariloche et la région des lacs

Samedi :

On a décidé d’aller avec Eloic à la station de ski connue du coin : Cerro catedral, pour voir comment c’est. Et bien autant vous dire qu’on avait espérer faire du ski avec Aude mais vu le prix des forfaits et l’état de la neige, on a laissé tomber. Allé, on va marcher un peu ... et .. en fait non, y’a trop de vent et on se pelle les miches même en bas des pistes. Et puis une station de ski en fin de saison et sans neige, c’est très moche. Après un petit thé, on rentre sur Bariloche pour se préparer à notre départ en train le lendemain pour Puerto Madryn.

Le soir, on se décide quand même avec Aude à tenter une spécialité du coin : une petite fondue suisse (et oui je trouve ça aberrant aussi, une fondue SUISSE ?! Mais c'est quoi ce délire ! Et la Savoie alors !)

On nous conseil un restaurant pas trop cher (250 pesos pour 2) et nous voici parti pour goûter la fondue savoy... euh pardon suisse. Et on se retrouve avec une fondue servie en 5 minutes avec en accompagnement du chablis, le traditionnel pain (pas rassie par contre) et des bouts de knacki et quelques pommes dauphines (!!!!) j'ai cru qu'ils nous avaient servi les restes de la cuisine pour finir. Loin de moi l'idée d'être contre le gâchis, mais ça surprends quand même !

On se croirait à la montagneOn se croirait à la montagneOn se croirait à la montagne

On se croirait à la montagne

Dimanche :

On passe une journée à l'auberge pour faire une petite séance internet (et blog aussi entre autre, car mine de rien ça prends du temps cette petite chose) et on se décide à partir pour 16h15 (le train est à 17h mais il faut y être 15 minutes avant selon les dire du guichet et vu qu'il n'y a que 10 minutes de taxi, on est large).

Bariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacs
Bariloche et la région des lacs

On demande à la réception de nous appeler un taxi ... au bout de 5 essais, on nous dit que tout est pris (c'est dimanche, il y en a moins). Bon il est maintenant 16h25, on se décide à partir à pieds pour en trouver un. On en a louper 4 qui sont partis sans nous voir, le temps passait de plus en plus. On en trouve un à 16h35, on lui dit qu'on est pressé et il s'est mis plus ou moins à rire car on est effectivement arrivé presque 20 minutes avant le départ du train ... Beaucoup de bruit pour rien en fin de compte.

Notre train n'est pas flambant neuf mais rien à voir avec celui de Madagascar que j'ai fait au mois d’août. Là c'est grand luxe !

Bariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacs
Bariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacs

Le train part à l'heure et il parait que la vue du train est jolie, alors on s’assoit et on profite du paysage. Bon en fait on a vu les mêmes choses qu'en voiture l'autre jour mais c'était sympa quand même. De très belles vues sur les montagnes enneigées que l'on quitte (avec regret) et un magnifique envol de flamant rose seront mes plus beaux souvenirs de ce trajet. La suite est assez banale, on a dormi autant que possible dans ce train avant d'arriver à 6h du matin à San Antonio de Oeste, ville dans laquelle nous avons repris un bus 3h plus tard pour Puerto Madryn, notre destination finale.

Bariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacs
Bariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacs
Bariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacsBariloche et la région des lacs

ArgentineMalgré le fait de ne pas avoir pas pu faire de ski, cette petite interlude Bariloche aura été très sympa. C'est cool de se poser une semaine au même endroit mine de rien. Et puis l'ambiance station de ski, j'ai apprécié.

En passant, le sport d'hiver est une activité pour riche dans ce pays (c'est même plus cher qu'en France). De par ce fait, il s'organise beaucoup de colonies de vacances pour skier. On est donc souvent tombé sur des groupes de gamins avec les mêmes habits car oui la colonie prête des fringues d'hiver à ces chérubins. Ces colonies (Travel Rock, Baxxter ...) sont pour différents milieux sociaux. Il y avait pour les riches qui avaient les fringues toutes neuves, un hôtel au nom de l'agence et même un loueur de ski en station à leur nom. Et il y avait aussi pour les "pauvres" qui ressemblaient plus à des skieurs du début des années 80 (en tout cas leurs fringues avaient cet age là).

On vous embrasse.
La suite ? Puerto Madryn et la péninsule Valdès où l'on espère voir des baleines, des pingouins et des lions de mer.

Bariloche et la région des lacs

♪♪♪ Petit interlude sur la consigne du verre ♪♪♪

Ici les bouteilles de bière sont consignées. Cela signifie qu'après consommation, nous pouvons les ramener pour avoir environ 5 pesos en retour. Ça parait tout simple comme ça mais en fait, NON ! Plusieurs solutions s’offrent à nous, mais toutes sont compliquées : soit tu files tes bouteilles à une machine / soit tu les ramènes au garde ou à une caissière. Dans tous les cas, on te donne un ticket grâce auquel tu vas pouvoir demander le remboursement. Ensuite, on va dépiauter tes tickets de caisse pour vérifier que tu as bien acheter les bières dans ce magasin. Après vérification, on rentrera plusieurs codes dans la machine, imprimera un gros papier, te demandera ta signature pour que tu puisses ensuite donner un autre ticket (plus petit celui-là) lorsque tu passeras en caisse. Vous avez compris ? Si non, c'est normal, il faut un peu d'entraînement pour comprendre :-)

♪♪♪ Fin du petit interlude sur la consigne du verre ♪♪♪

Et une petite compilation des moments vécus à Bariloche

Tag(s) : #Argentine