Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Namasté à tous !

Nous revoilà pour la deuxième partie du trek. Nous vous avions quitté à Briddim dans la guesthouse (Pema Homestay) qu’on a beaucoup aimé.

 

JOUR 7 : BRIDDIM (2229m) – SHERPAGAON (2563m)

Déjà la journée commence pour une bonne nouvelle : Monsieur X est libéré, YOUHOU !!! Il peut donc continuer avec nous sans avoir à faire un détour par Syabrubesi pour trouver des pillules. Ouf !

Le réveil est également fort agréable car le soleil est de la partie et la terrasse nous fait de l’œil ! On traine donc un peu avant de nous mettre en marche à 10:30.

Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le Langtang

Le chemin est agréable car il commence en pente douce dans une forêt de pins. Par contre, mon mal de jambes est toujours là et Manu en chie de plus en plus niveau souffle (et le poids de son sac).

Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang

On se fera une petite pause thé, café, gâteaux à côté d’un papi barbu super beau qui fait de la concurrence à Manu :)

Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang

Le reste de la journée oscille entre de bonnes côtés et des vues superbes sur les montagnes, le kiffe ! (moins les côtes bien entendu !)

Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang

Bref, rien de trop difficile et nous ne ferons pas une grosse journée car on sent que la petite troupe commence à être fatiguée (je n’arrive d'ailleurs pas dernière à la guesthouse, c’est un signe !)

Arrivés à notre guesthouse, on se pose tous ensemble pour un peu de détente avant la montée difficile du lendemain. Car oui le lendemain s’annonce difficile, le Langtang nous tend ses bras avec dorénavant que du dénivelé positif (même si ce n’est pas totalement vrai car le chemin fait beaucoup de petites montées suivies de petites descentes). On profite donc du soleil de fin de journée pour jouer aux cartes en discutant et en mangeant une bonne cuisine faite par un unijambiste (le pauvre… dans les montagnes…).

Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang

JOUR 8 : SHERPAGAON (2563m) – THYANGSYAP (3140)

Sans se fixer d’horaires, tout le monde est prêt à 09:15, chose rare ! C’est donc plutôt de bonne heure que nous entamons cette journée !

Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang

Le chemin est agréable car on longe une rivière et la végétation se fait luxuriante à certains endroits. On traversera même de petites forêts d’arbres « à mousse » comme nous avions pu croiser en Nouvelle Zélande.

Par contre Manu traine un peu la patte, il fatigue …

Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang

Au début, le programme était de dormir à Ghodatabela (2900m) mais au final, nous décidons de continuer notre chemin jusqu’à Thyangsyap. La fin de la journée aura été une épreuve car le ciel s’est couvert et le vent est de la partie. Et comme nous sommes maintenant à 3000m, on le sent bien ! C’est fatigués et gelés que nous arrivons à notre guesthouse du soir. Malgré l’état de propreté assez douteux des toilettes à la turc, nous prenons quand même notre 2e douche du trek (enfin le seau d’eau chaude). On passera encore la soirée à jouer aux cartes et nous découvrons ENFIN le fromage de yak (petite portion mais qui fait tout de même du bien).

Trek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang

JOUR 9 : THYANGSYAP (3140m) – KYANJIN GUMBA (3860m)

Nous repartirons de Thyangsyap après un petit dej assez … inoubliable. La plupart des choses ne sont pas cuites et on est tous déçu culinairement parlant. Mais le soleil est de la partie et nous allons enfin arriver à la dernière étape de notre trek : Kyanjin Gumba !!!

Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang

Nous faisons un premier stop « cookies » (trop trop bons) juste avant le village de Langtang qui culmine à 3475m. D’où nous sommes, nous avons une vue magnifique sur le village ce qui rend la pause encore plus sympa :)

Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang

Le village de Langtang atteint, on croise un panneau qui ne peut pas nous laisser indifférent : « notre spécialité : Tartiflette du Langtang ». WHAT ???? Ni une, ni deux, on bifurque de notre chemin pour aller voir de plus près ce qu’il en retourne !!! Après une petite côte, on arrive en fait à une sorte de cheese factory. Le mec vend des sandwichs « pain, fromage » à 200 roupies (2$). Hummmm, le fromage est super bon, il est à mi-chemin entre l'emmental et la raclette !! Avec Manu, on décide de se prendre 200 grammes pour le déguster (l’avaler oui) le soir même. Même si le pain n’était pas de première fraîcheur (comme nous l’indiquait le vendeur), ça fait du bien !! (AVIS A LA POPULATION : nous rentrons maintenant dans à peu près un mois, si vous souhaitez nous faire plaisir, achetez nous du pain, du fromage et du vin !)

Raf s'est essayé au portage de panier. Il s'est flingué les cervicales tellement c'était lourd !Raf s'est essayé au portage de panier. Il s'est flingué les cervicales tellement c'était lourd !Raf s'est essayé au portage de panier. Il s'est flingué les cervicales tellement c'était lourd !
Raf s'est essayé au portage de panier. Il s'est flingué les cervicales tellement c'était lourd !Raf s'est essayé au portage de panier. Il s'est flingué les cervicales tellement c'était lourd !Raf s'est essayé au portage de panier. Il s'est flingué les cervicales tellement c'était lourd !
Raf s'est essayé au portage de panier. Il s'est flingué les cervicales tellement c'était lourd !Raf s'est essayé au portage de panier. Il s'est flingué les cervicales tellement c'était lourd !Raf s'est essayé au portage de panier. Il s'est flingué les cervicales tellement c'était lourd !

Raf s'est essayé au portage de panier. Il s'est flingué les cervicales tellement c'était lourd !

En avançant dans la vallée, on constate que le paysage devient de plus en plus désertique et nous sommes maintenant entourés de sommets enneigés et ça, c’est la classe l’ananas !

Mais Manu galère beaucoup, même son pilote automatique se met en grève, ses jambes ne répondent plus, il pose le pied à côté de ce qu’il vise et il s’arrête tous les 50m pour reprendre son souffle. De mon côté, je n’en mène pas large non plus et il en va de même pour Josh qui aura aussi bien du mal à finir le parcours car il est tombé malade et ne marche plus aussi bien qu’au début. L’arrivée au village est une sorte de victoire pour chacun et après le repas, au moins 5 tatopani par personne, les parties de UNO et de Belote sont les bienvenues. Je passerai la soirée avec Santos, Raf et Bastien à raconter des conneries, on s’est bien marrés !

Malheureusement, il n’en est pas de même pour Manu car la 1ère nuit va initier son problème de mal des montagnes. Les 1ers symptomes se font sentir et on espère franchement que le DIAMOX va lui faire du bien.

Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang

JOUR 10 : KYANJIN GUMBA (3860m)

Il faut savoir que depuis Kyanjin Gumba, il est possible de grimper sur différents pics enneigés. Le premier étant à 4700m, le second à 4900m.

Tandis que les autres tentent le premier, je décide perso que j’ai bien mérité un jour off. Je me la coule douce en profitant du soleil et en bouquinant. Manu fait de même mais son objectif est avant tout de rester tranquille afin de permettre à son corps de s’acclimater à l’altitude.
Seule déconvenue dans ce moment paisible, c’est qu’il y a une pénurie de yak cheese dans le village ! Ce n’est en effet plus la période du fromage et les villageois n’en ont plus beaucoup et le vendent cher !!! (GROSSE déception !!!)

Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le Langtang

Dans l’après-midi, on décide avec qqs uns d’aller voir les plusieurs lacs qui sont au pied des montagnes. Josh demande à une locale s’il peut y aller en Birkenstock (HAHAHA), je crois qu’il ne le refera pas :) La vue est encore une fois à couper le souffle et nous continuons de nous balader en remontant tranquillement la rivière.

Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang

Seul hic, c’est qu’après un bon moment de marche, on ne voit pas pont à l’horizon pour traverser … Que fait-on à ce moment là ? On rebrousse chemin ?? Naaaan, la flemme, on traverse ! Et oui, on l’a fait !!! On retire les chaussures, les chaussettes, le pantalon (glaglagla) et c’est parti ! L’eau est glaciale, le courant est assez fort et les pierres sont glissantes mais on l’a fait et j’avoue avoir poussé un cri strident en arrivant de l’autre côté :) (assez fière de moi).

Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang

De retour à la guesthouse pour un chocolat chaud (à l’eau), je me rends compte que Manu ne va pas fort. L’après midi a fait arriver de nouveaux les symptomes du mal des montagnes et la nuit s’annonce rude (il est trop tard pour redescendre dans la vallée). Il prend la décision, très déçu, de repartir le plus tôt possible le lendemain matin pour redescendre en altitude.

 

JOUR 11 : KYANJIN GUMBA (3860m) – THYANGSYAP (3140m)

Pour Manu, c’est le descente aux enfers, la fatigue et la malbouffe ne l’aideront pas à descendre les 600m de dénivelé. Journée de merde pour lui car le mal des montagnes ne disparait pas si vite !

De mon côté, avant de redescendre, je voulais aller rendre une visite au monastère qui se situe un peu plus haut. Santos m’accompagne. Grâce à lui, j’ai pu pénétrer dans la salle des prières. C’est super beau, éclairé à la bougie, je remarque aussi que les murs en bois sont sculptés et peints. Les livres de prières sont en tissu et il n’est pas possible de les toucher. Il y a aussi de beaux tambours pour l’appel à la prière (très Uncharted (pour ceux qui connaissent)). J’adore ! Par contre, on se fait la remarque avec Santos qu’il n’y a pas un seul bonze. Bizarre, où sont-ils !? (Ont-ils déserté à cause de la pénurie de fromage ? Perso, c’est ce que j’aurais fait ;b !).

On décide ensuite de grimper un peu plus haut afin d’avoir une vue globale du village et des montagnes. On se posera sur un rocher pour admirer le spectacle et discuter (et pour ma part, reprendre mon souffle).

Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le Langtang

Le reste du groupe étant allé grimper le deuxième pic à 4900m, je décide de les attendre pour redescendre avec eux rejoindre Manu. Etant donné que nous sommes partis un peu tard, c’est d’un bon pas que nous nous dirigeons vers notre destination ! Perso, je me fixe un objectif : retourner à Langtang pour faire une pause sandwich « pain, fromage » avant de repartir pour une nouvelle pause cookie puis le reste du chemin (oui moi aussi je croyais en avoir terminer avec mon addiction au fromage mais en fait, je crois qu’il n’en est rien… Raté)

Josh et Antoine trainent un peu la patte sur la fin car la montée à 4900m les a bien cassée!

Même si on l’a déjà fait une fois, le chemin est toujours aussi beau et nous croisons des petites mamies chargées de leur panier rempli ... de crottes de yak (ça chauffe super bien parait-il !).

Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang

Le soir venu, nous retrouvons Manu dans une nouvelle guesthouse. La cuisine de celle que nous avions fait lors de notre première venue dans le village nous a pas laissé un bon souvenir (c’est le moins qu’on puisse dire), on a donc décidé de changer de crèmerie. Et grand bien nous fasse !! La cuisine est super bonne et il y a même de vrais légumes !!

On passera une bonne soirée arrosée à la tatopani que nous négocions maintenant à volonté gratuitement tellement on en boit !

Cette nuit sera enfin réparatrice pour Manu.

 

JOUR 12 : THYANGSYAP (3140m) – BAMBOO (1970m)

On repart de bon train direction Bamboo après une pause petit déjeuner interrompue par un cheval gourmand :)

Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang

En fond, nous avons toujours les montagnes mais elles s’estompaient peu à peu.

Nous constatons par contre que cette partie est bien plus fréquentée que tous les autres routes que nous avons faites ! Les groupes de touristes se mélangent aux locaux qui sont chargés comme des malades. Car ne croyez pas que tout ce qu’il y a dans les montagnes est arrivé par hélico … non non non, c’est à dos d’homme, voir parfois de cheval, et c’est juste hallucinant ce qu’ils peuvent trimballer (ça passe par des planches de bois, des 60kg de patates, des morceaux de viande, des caisses de whisky, des gâteaux …).

Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang

Et je ne sais pas si c’est parce que mon corps sait que c’est bientôt la fin mais je peine grave !! Le début de la journée est plutôt agréable mais d’un coup, j’ai senti que mes jambes se sont rappelées l’épisode du jour 5 (où nous avons fait que descendre) et j’ai eu bien du mal à terminer la journée ! L’arrivée à la guesthouse est une délivrance ! Je n’ai même pas réagit quand les autres nous ont fait un poisson d’avril en nous annonçant qu’il n’y avait plus de place dans le village et qu’il fallait continuer un peu loin :)

Victoire de canard, la guest est en vue !!!!Victoire de canard, la guest est en vue !!!!

Victoire de canard, la guest est en vue !!!!

Mais cette arrivée à Bamboo sonne la fin de notre super team ! Le groupe se divise en 3 à partir de maintenant : Santos et Bastien dormiront à Bamboo car ils veulent aller voir les lacs sacrés gelés de Gosainkund, les autres veulent rentrer et foncent à Syabrubesi directement (après un petit café gâteaux) et nous, on décide de rester à Bamboo pour la nuit avec Santos et Bastien car beaucoup trop épuisés par ce chemin qui n’a fait pratiquement que descendre. Nous irons à Syabrubesi le lendemain.

Temps d’une dernière photo finish :

Trek part 2 : le Langtang

La soirée aura été vraiment sympa (avec une bière, attention) et pour Manu, les effets négatifs de l’ascension disparaissent de plus en plus (même si les médocs lui font avoir un rythme cardiaque très étrange). On rigolera bien avec nos 2 compères et Manu offrira son chien clignotant (reçu à Noël à Singap) à la petite fille de la famille qui ne le quittera plus :) (les piles ne risquent pas de durer bien longtemps). Elle nous adoptera d'ailleurs complètement et nous jouerons (beaucoup trop) à cache-cache à avec elle.

Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang

JOUR 13 : BAMBOO (1970m) – SYABRUBESI – KATMANDOU

Dernière journée ! Toujours en descente et c’est beaucoup plus long que ce qu’on imaginait (l’envie d’arriver sûrement) mais on retrouve du vert !

Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang

On arrivera à Syabrubesi fatigué et on n’a pas envie d’y passer la nuit. L’envie d’une vraie douche et d’un bon repas se fait sentir…

On se met à la recherche d’une Jeep pour nous ramener car il est hors de question de reprendre un bus, l’aller aura été beaucoup trop dure. On en trouve une à 50$, c’est super cher mais on a tout l’espace pour nous, car nous sommes que 2, donc c’est pas grave. Qui plus est on traversera des villages avec la couleur du soleil tombant, ce fut assez magique !

Et on a recroisé plusieurs bus de la mort ... et des pubs qui ne donnent pas envie !Et on a recroisé plusieurs bus de la mort ... et des pubs qui ne donnent pas envie !Et on a recroisé plusieurs bus de la mort ... et des pubs qui ne donnent pas envie !

Et on a recroisé plusieurs bus de la mort ... et des pubs qui ne donnent pas envie !

Nous arriverons assez tard à Katmandou. Nous retournons directement à l’hôtel Potala où nous y avons laissé nos affaires. Après une bonne et longue douche chaude (où il me faudra 2 shampooings pour démêler mes dreads), on se dirige rapidement vers un restaurant qui fait de vrais steaks : un régal après 2 semaines à manger végétariens J

Par contre, pour les prochains jours, nous allons élire domicile dans un autre hôtel car même si le Potala est super (les gens qui y travaillent y sont hyper gentils), notre chambre se trouve à la croisée de 2 concerts live qui résonnent jusqu’à dans nos lits !! Impossible, on a besoin du silence et de nuits réparatrices !

Et voilà ! That’s it pour le trek.

C’était GENIAL, on a adoré (même si Manu est très déçu par rapport à son mal de l’altitude). A défaut d’une super force physique, je crois qu’il est HYPER IMPORTANT d’avoir le mental car franchement, c’est dur (quand t’es pas très sportive comme moi). Mais ça fait du bien de se surpasser et on en est que plus fier ensuite !

En bonus, des photos du pic de 4700m que nous n'avons pas monté mais ça avait l'air INCREDIIIIIIBLE (merci Bastien !)

Trek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le LangtangTrek part 2 : le Langtang
Tag(s) : #Népal