Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

An-nyeong ha-se-yo !

Ça va ? La patate ?

Pour nous c'est choc des cultures avec le Népal ! Nous voilà en Corée du Sud !!

Séoul : Connected people

C'est grand, propre, y'a du PQ + du savon au WC et la première personne qu'on remarque a une coque d'iPhone en forme de cornet de frites (estampillée Macdo). WAOUH !

Au Népal, surtout durant le trek, j'avais plutôt l'impression d'avoir fait une sorte de retour dans le passé, mais arrivés à Séoul c'est plutôt le futur qui s'affiche devant mes yeux !

Grattes ciel, métro silencieux parfaitement propre, des Escalators qui parlent, les gens ont tous un téléphone high tech àla main .... Que je me sens pouilleuse avec mes fringues trop portées ou trouées et mes baskets de rando qui puent le trek :) HAHAHA !!!

... Mais je laisse Manu vous raconter :

Sensation bizarre donc que d’arriver en Corée. Tout a l’air assez uniforme : pas de couleurs extravagantes sur les habitations et une certaines linéarité pour l’architecture choisie dans cette ville. Effectivement de gigantesques immeubles d’habitations recouvrent la ville au 22 millions d’âmes. D’énormes numéros ornent également la devanture de ces immeubles, on peut les lire à plus de 500m des fois. On se croirait presque dans un film de science fiction, en tout cas il y a de fortes chances que certains réalisateurs se soient inspirés de ce type de ville. Et malgré le nombre conséquent d’habitants (les 22 millions représentent la moitié de la démographie du pays …) je ne me sens pas étouffé. A part les gens qui se poussent pour rentrer dans le métro, les rues sont assez bien prévues pour se sentir à l’aise, rien à voir avec nos rues parisiennes où l’entassement fait rage.

Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people

Surprenante mais agréable sensation que d’arriver ici. La Corée du Sud est un pays connu pour ses multinationales et son Gangnam-Style (que je vous rassure nous avons croisé sur bon nombre de produits publicitaires). Notre séjour va être court ici mais nous avons des invités de choix qui nous rejoignent : Fred et Arnaud ont décidé de venir nous voir dans le pays du « matin tranquille ». Rien de prévu spécifiquement mais nous aviserons au fur et à mesure. Ca fait du bien de voir les copains !

Séoul : Connected people

J’ai aussi découvert qu’un pote du collège habite à Séoul : Julien avec qui j’ai beaucoup trainé dans ma jeunesse :-) Il nous a gentiment invité les premières nuits à dormir chez lui pour éviter les frais d’hôtels. Nous l’en remercions encore ainsi que sa femme et ses 3 chats (dont un aussi gros que Sokka)!

Bon la 1ère soirée sera la découverte pour nous du : « Tu parles pas la langue et tu ne la lis pas non plus ? Mec, tu vas en chier pour commander à manger et à boire ! » En fait les gens ne parlent pas ou presque pas Anglais (on se croirait presque en France … :-))

Bon on se donne RDV pour le lendemain et notre 1ère visite de la ville. En fait, on a pris le métro pour aller dans les quartiers du sud du fleuve qui coupe la ville en 2 en plein milieu (exactement comme Paris en passant). Ce quartier s’appelle Gangnam et ça nous intrigue un peu quand même. Y’a de grands immeubles ça oui et c’est bizarre d’être en treillis au milieu des costards cravates.

Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people

Ensuite, on a voulu aller au marché de poissons pour y voir et y manger les spécialités du coin. On a fini dans un restaurant au dessus du marché en prenant un menu au pif … et ben on peut dire qu’on aura été surpris autant culinairement que socialement. Pendant que nous mangeons tant bien que mal des mets quelques peux étranges, Arnaud commence à se demander si nos voisins de tablée (un homme et une femme) ne s’engueulent pas. 30 secondes plus tard se sera un festival de verres d’eau ou de Soju (alcool local) qui traversa la pièce (ça surprend !). Ils se battent presque ! Assez déroutant, surtout que personne ne bouge pour les empêcher de se battre (sauf Arnaud bien sûr, article 13 oblige ;-) ). On nous avait dit que les coréens pouvaient être chauds, on l’a en effet constaté de nos propres yeux.

Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people
Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people
Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people
Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people

Par la suite, on a voulu faire une visite du Palais Royal en plein centre ville, demeure d’un ancien roi coréen et de ses 600 serviteurs. Sympa mais les bâtiments sont tous refaits à neuf ou presque et ça sent pas trop l’authenticité … On finira par une balade dans le jardin secret situé juste derrière le palais : là ça claque les fesses de bébé dans son berceau ! C’est beau et bien entretenu mais la visite est guidée et impossible de s’extirper du groupe. On trépigne pendant 1h30 ce qui nous a paru une éternité pour des explications pas extraordinaires (vous me direz « putain de français à pas vouloir suivre les autres et n’en faire qu’à leur tête » … et vous aurez raison)

Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people
Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people
Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people
Séoul : Connected peopleSéoul : Connected people

Bref on ira ensuite dans un petit coin sympa où des petites maisons cohabitent avec les grandes tours de bureau pour ensuite finir dans un bar dont je ne me rappelle pas l’emplacement (super utile non ?! bon vous allez quand même avoir des photos de cette partie là)

Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people
Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people

Le lendemain, on décide d’aller voir la forteresse dans le sud de la ville. Une bonne heure et demi de métro plus tard et nous voila arrivés à destination. Le repérage s’annonce compliqué car personne ne parle vraiment anglais et notre plan est un peu approximatif mais nous y arriverons … des murs presque flambant neufs nous font face … la même impression de fake nous envahie Fred et moi. L’authenticité des vieilles bâtisses n’a pas l’air d’être leur priorité. Bon on est dans un parc, c’est mignon faut bien l’avouer et surtout il n’y a pas un chat. En fait rien ça n’a rien de vraiment touristique, c’est plutôt un endroit où les gens viennent se promener ou faire leur sport le soir après le boulot. Tout le monde en a marre, on rentre donc pour manger et boire quelques bières.

Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people
Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people
Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people
Séoul : Connected people
Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people
Séoul : Connected peopleSéoul : Connected people

Le lendemain, on est parti faire une petite rando dans les montagnes avoisinantes car oui la ville est cernée de montagnes (bien cachées derrière les barres d’immeubles). Bon quand je dis « on », c’est Fred et moi-même car les 2 autres connaissent de petites difficultés pour se lever. Navré donc, pas de photos pour cette fois car Aude n’était pas là. La balade était sympa cela dit, on arrivera à un pic qui culmine la ville du haut de ses 500m avec une vue que l’on peut qualifier de boucher. La pollution ici ne pardonne pas : voir à plus d’un km est rare mais aujourd’hui le temps est clément (mais ça casse pas 3 pattes à un canard non plus). Le chemin est également assez amusant. On nous a parlé des coréens et de leur manie de s’habiller comme des pro pour une marche d’une heure, on a pas été déçu. Le chemin est bardé de boutiques de toutes les grandes marques de rando : de North Face en passant par la marque coréenne Black Yak (oui ils produisent énormément de produits de toutes sorte chez eux) pour finir par une boutique Merell. En 11 mois de voyage je n’ai jamais vu ça, même à Kathmandu, temple du trekking. Bluffant. Les coréens sont eux habillés de la tête au pieds comme s’ils allaient gravir une montagne sur plusieurs jours : équipements thermiques, chaussures montantes et bâtons de marche sont essentiels pour beaucoup d’entre eux. Après, il faut avouer que la plupart des gens présent ici sont assez vieux, un type nous a accosté et nous a dit qu’il avait 81 ans … merde, ils se maintiennent en forme en fait.

Le soir, on s'est fait un petit saucisson/vin spécialement ramené du monoprix "from Paris" (ou St Germain?) par monseigneur Fred. Merci encore pour ce moment culinaire/UNO inoubliable.

Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people

Grâce à Arnaud et au propriétaire de notre Guest House, on a réussi à aller voir un match de Baseball entre l’équipe des Giants de Busan et les Bears de Séoul. Les places étaient pas chères et l’ambiance amusante. C’est fou comme les gens consomment pendant ces matchs. Il y a un nombre incalculable de boutique de bouffe et de stand de bière en dehors du stade (petit plus : des livreurs de pizza et de KFC font le pied de grue avec un stock de bouffe et leur scooter pour vendre un maximum de produits, atypique). On peut même acheter ses cannettes de 50Cl à l’épicerie en bas pour les ramener dans le stade … incroyable et impensable en France. En même temps le match peu durer longtemps, très longtemps même. C’est un bon sport à l’américaine quoi. On a pas tout compris mais on a commencé à se prendre au jeu à un certain moment. Aude a réussi à se récupérer des bâtons gonflés d’air qui font beaucoup de bruits quand on les frappe ensemble et avec Arnaud, ils ont commencés à sauter de joie lorsque qu’un joueur tapait dans une balle. Ce fut un bon moment passé et on a pas attendu la fin du match. On est parti au 8ème round (sur 12) et ça faisait plus de 3h qu’on était là. Bref c’est long quoi.

Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people
Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people
Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people

Le soir, on a découvert un super quartier Hongkik University juste à côté de notre guest, avec de l’animation et plein de jeunes mais c’est malheureusement le dernier soir ensemble et je fatigue beaucoup de la semaine. Pas de club pour ce soir (et oui 32 ans et plus toutes mes dents) mais une balade sympa dans un quartier vivant.

Le lendemain dernière journée avec Fred et Arnaud, on va sur une île prêt de l’aéroport international. C’est censé être joli et préservé (village de pêcheur …). Bon ... On a pas le même référentiel sur la préservation des sites mais ce fut très sympa. On croise tout le long des « randonneurs de l’extrème » qui ont passé l’après-midi sur l’île (y’a quelques dénivelés) et qui ont bu beaucoup de Soju. Ambiance amusante pour un dimanche après-midi à Séoul. Quelques uns des coréens sûrement désinhibés par l’alcool essayent de nous parler anglais, avec succès pour certains. J’aurai même le droit à un « Hey, you know you look like Jesus Christ !? ». AHAHAH Grosse poilade qui conclura notre séjour avec nos comparses français. Il est temps des au revoir d’usage avant de se quitter. Prochaine entrevue prévue à notre retour en mai. Thanks Guys c’était cool de vous voir dans un pays aussi … peu touristique en fin de compte.

Dernière journée avec Aude, on essaye le quartier expat de Itaewon. Mon dieu qu’est-ce qu’on fout là ? Ca nous a pas plu. On rentre à la guest pour finir la journée avec un barbecue coréen. Enfin. Et ben c’est pas mal du tout. On s’est un peu senti assisté (on nous a retourné la viande toutes les minutes comme si on était trop lent. On s’est limite demandé si on faisait mal les choses) mais on le recommande.

Séoul : Connected peopleSéoul : Connected people

Voilà c’était un rapide aperçu de la Corée. Qu’est-ce que j’en retiens ?

  • Des barres d’immeubles sur des kilomètres, voici le paysage classique de Séoul. Pourtant pour être passé à côté ça ne fait pas des tout cités françaises.
  • Seoul est une ville complètement « safe ». Aucune agressivité apparente dans les rues (hormis les 2 protagonistes du 1er resto). Nous avons également été témoin d’une expérience étrange, une petite mamie comptant ses liasses de billets … en plein métro. Imaginez ça à Paris …
  • C’est un peuple grand pour des asiatiques (merci le lait et la bouffe aux hormones façon « western style »)
  • Les filles portent vraiment de très très TRES TRES petites jupes … assez déroutant dans un pays que je croyais très prude
  • Ils ont beaucoup de produits « Made in Korea ».
  • Ils sont ultra connectés, tous avec leur smartphones, ils n’en décrochent pas. (Les cas de personnes avec un livre ou un journal sont rares dans le métro.)
  • Ils ont internet le plus rapide du monde et des wifi partout !
  • Leur bouffe est très épicés, des fois ça arrache vraiment (merci le Kimchi)
  • Il y a des restaurants partout ! On s’est demandé comment ils faisaient pour être rentable avec autant de concurrence ? Pas de réponse à l’heure actuelle. Si quelqu’un peu nous éclairer ? Une chose est sûre, ils ne doivent pas souvent manger chez eux.
  • Ils aiment l’alcool de merde (merci le Soju)
  • Et ils ont vécus l’un des plus marquant drame national de leur histoire pendant notre séjour : un bateau s’est retourné et après 4-5 jours aujourd’hui toujours 300 personnes disparues ... On a vu ça partout et les gens avaient l’air concernés quand ils regardaient les infos.
  • La chirurgie esthétique a l'air d'être monnaie courante ... Il y a des pubs partout !! Visiblement les principales opérations sont l'ouverture des yeux, le nez, le bas du visage ! (on nous a  dit que c'était un cadeau courant pour la majorité)

Et en Bonus (car je sais pas où les mettre dans ce post) des photos ! Toujours plus de photos ! Jusqu'à plus soif !

Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people
Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people
Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people
Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people
Séoul : Connected peopleSéoul : Connected people
Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people
Séoul : Connected peopleSéoul : Connected peopleSéoul : Connected people
Et voici notre spécial bonus pour la fin. La 1ère image montre une affiche publicitaire pour un jeu en ligne Coréen. On a plus vu d'affiche de pub pour des jeux que pour des films, c'est pour donner la popularité de la chose là bas. Et la 2ème photo est un spécimen de calbard ramassé à la douane coréenne en 2009 ... très tendance à l'époque.Et voici notre spécial bonus pour la fin. La 1ère image montre une affiche publicitaire pour un jeu en ligne Coréen. On a plus vu d'affiche de pub pour des jeux que pour des films, c'est pour donner la popularité de la chose là bas. Et la 2ème photo est un spécimen de calbard ramassé à la douane coréenne en 2009 ... très tendance à l'époque.

Et voici notre spécial bonus pour la fin. La 1ère image montre une affiche publicitaire pour un jeu en ligne Coréen. On a plus vu d'affiche de pub pour des jeux que pour des films, c'est pour donner la popularité de la chose là bas. Et la 2ème photo est un spécimen de calbard ramassé à la douane coréenne en 2009 ... très tendance à l'époque.

Tag(s) : #Corée du sud