Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sabaïdeeeeeee,

Tcho Sabaïdee bo ?

De notre côté, on arrive à Paksé où comme d’habitude nous nous faisons assaillir par les chauffeur de TukTuk qui nous proposent tous de nous emmener à notre Guesthouse. Bon déjà, on sait pas où on va aller encore et puis ce sentiment d’être assailli m’énerve profondément (surtout après 2 nuits dans un bus). Je propose donc à Aude de manger les sandwichs que nous avions achetés pour la route mais que nous n’avons même pas entamés en repoussant tous les TukTuk intrépides. Et en fin de compte, on a bien fait car en regardant une carte on s’est rendu compte qu’on était juste à côté du centre touristique de la ville (et on apprendra plus tard que les TukTuk te demandent 2€ par personne pour t’amener à ta Guest en faisant un détour pour te faire croire que c’est loin …).

On se réfugie dans une Guest un peu cher mais avec la clim et vu la chaleur ambiante et ben ça nous fait du bien. On se met en recherche d’un scooter pour faire ce pourquoi la ville est connue : le tour du plateau des Bolovens. En gros, tu prends une moto pour 2-3 jours (ou plus) puis tu visites les alentours avec plantations de café, artisanat local et cascades à la clé. On va chez un belge qui tient une boutique de location (Miss Noy, situé en face de l’indien sur la rue principale). On vous recommande d’aller chez lui si vous passez là bas car ses conseils sont excellents, rassurants et en français qui plus est.

Juste en sortant de chez le loueur, une bonne surprise nous attend : on tombe sur les 2 belges rencontrés en Birmanie un mois plus tôt : le monde est vraiment petit (enfin … ses chemins touristiques surtout).

La moto trouvée, nous voila donc partis pour un tour de 4 jours :

Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto

1er jour : on part pour Champasak, petite ville au sud de Paksé qui abrite un temple de style Angkorien très ancien. Il y en a pour 47km aller et vu qu’on se perd en ville avec Aude, cette partie fut longue (les panneaux dans ce pays sont comme leur code de la route : inexistants).

Arrivé au temple, on remarque que les Lao se préparent pour la grande fête annuelle de la pleine lune qui va durer 3 jours. On les voit donc installer des stands de jeux, des enceintes dignes des plus grosses Rave Party et des stands de bouffe en veux tu en voilà. Vu ce qu’on voit ça va ressembler à une grosse fête foraine ce truc (et on nous l’a confirmé par la suite).

Bon le temple était sympa et joli, même si en ruine. De style vraiment différent de ce qu’on avait vu jusqu’alors (dédicace à l’escalier en pierres déformé, on se serait cru dans un film de Tim Burton). Mais la chaleur nous fait terriblement souffrir alors on s’éternise pas sous le soleil (des tropiques) et on repart une fois le tour de l’édifice fait. Aude aura même réussi à se faire une amie pendant cette visite car elle a aidé une petite mamie à gravir l’escalier infernal menant en haut du monument. Elle repartira donc contente car en plus l’endroit est rempli de bonzes et, oui, Aude aime les bonzes (petite pensée aux sœurettes et à papa/sylvie, je me croirais aux USA des fois sauf qu’à la place d’entendre « oh un tamia » j’ai le droit à « oh un bonze » …). Le soir, on rentrera à Paksé avant d’entamer le vrai tour des Bolovens.

Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto

Petite anecdote amusante, on est tombé sur des laotiens jouant à la pétanque en rentrant à Paksé ce soir là

Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
  • 2ème jour : on part pour de bon armés de notre moto, de nos sacs allégés, d’une carte et de bouteilles d’eaux (indispensables). Bon, on a pas pu voir grand-chose ce jour là car la moto on l’a eu qu’à 11h (alors qu’on était prêt à 8h30). On a eu le temps de voir une cascade et d’arriver au prochain arrêt Guest prévu à Tadlo. On descendra chez MamaPap sous les conseils de Perrine, Violaine et Zoé (voir post précédents sur le Laos). Une guest qui paye pas de mine mais qui coute vraiment pas cher (15000 kip, soit 1,5€). Et en plus, la bouffe est gargantuesque donc ça gâche rien.
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
  • 3ème jour : on part pour un bon bout de chemin car notre prochain stop se trouve assez loin. On est censé dormir chez un homme des bois au milieu de la jungle. Mais avant de partir pour de bon, je propose à Aude qu’elle se familiarise avec la moto. Et oui Aude a conduit, et de fort belle manière en plus J
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto

La route a été longue, très longue et on sait qu’à un moment elle va devenir difficile car elle est en construction. On ne sait pas si on s’est trompé de route mais mon dieu qu’elle était rude ! On a traversé un énorme trou d’eau, monté des côtes où le moteur a failli lâcher et roulé derrière des camions de chantier et autres bulldozers. Pas très cool en fait. On arrive assez fatigué et énervé par la route chez l’homme des bois et les logements ne sont vraiment pas terribles pour ne pas dire merdique. Aucun touriste donc pas moyen de se faire des copains pour la soirée, on décide de ne pas y rester. On ira quand même voir la cascade qui est indiquée et ça en valait la peine (même si Aude s’est cassée la gueule dans la boue en y descendant).

Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto

On décide donc de repartir pour dormir à Paksong à une heure de route de là. Bon il est 17h et le soleil se couche tôt ici alors on traine pas et on est pas mécontent d’arriver et de trouver une Guest certes un peu cher mais propre et avec de l’eau chaude ! OUI une bonne douche, qu’est ce que c’est bon !

Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto

4ème jour : retour sur Paksé en passant par différentes cascades indiquées sur le chemin. J’avoue elles étaient très belles et les différents endroits avaient quelque chose de magique.

C’est peut être à cause de ce côté magique que la vigilance a baissé entrainant Aude et moi-même à notre première chute de moto. Bon je vous rassure tout de suite aucune casse ni physique ni matériel, juste un moment de stress de 5 secondes. En fait Aude n’aura pas su gérer le frein au pied et nous aura mis dans le décor (car oui le frein avant est sur le guidonavec l’accélérateur et le frein arrière sous le pied droit. Pour toute personne n’ayant fait que du vélo dans sa vie, c’est déroutant).

Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto
Le plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à motoLe plateau des Bolo(vens) à moto

Retour sur Paksé, on rend la moto et on découvre que Laetitia et Thomas viennent d’arriver sur Paksé ! Ca fera donc la 3ème fois qu’on se croisera pendant notre périple On passera la soirée ensemble avant ces derniers partent le lendemain pour le plateau et que de notre côté, on continue notre route pour la pointe sud du Laos sur les 4000 Iles pour un peu de farniente.

La suite au prochain épisode

Tag(s) : #Laos