Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La location d'un van en Nouvelle Zélande

Aujourd'hui un moyen pratique pour faire le tour des 2 iles est de louer un van. Ce format permet au touriste de manger, dormir et se déplacer avec le même outil. Qui plus est la législation dans cette ancienne colonie britannique n’est pas la même que chez nous continentaux. En gros, pour résumer, vous avez le droit de vous garer et de dormir n'importe où du moment que l'endroit n’est pas explicitement interdit. (De nombreux panneaux vous feront vite comprendre qu’il ne faut pas rester sous peine d'amende).

Autre point important, il faut surtout que votre installation soit "self contained" autrement dit, que vos eaux usées soient stockées dans des réservoirs. Si vous ne remplissez pas cette condition le camping sauvage est à proscrire (sous peine d’amende je le rappelle).

De nombreuses agences ont vite compris le concept et proposent à des prix variables de nombreux modèles de van équipés.

Pour vous faciliter la tache et parce que nous avons eu du mal à trouver les infos, nous avons essayé de les catégoriser :

La location d'un van en Nouvelle Zélande
  • categorie 1 - le monospace : On en a croisé quelques uns. C’est la solution la moins chère mais aussi la plus contraignante car ces véhicules ne sont pas « self contained » du fait de leur gabarit. Ils offrent, par contre, la possibilité de dormir dedans (la place derrière les sièges avant étant exclusivement réservée a cette usage et au rangement) et de cuisiner en extérieur avec une petite plaque au gaz (les bombonnes se trouvent très facilement) par contre la tache devient compliquée en cas de pluie (chose fréquente dans le coin). Pour faire la vaisselle, il va vous falloir un point d’eau extérieur également et il n’y a pas de frigo non plus (nous avons vu certains avec des glacières mais on ne sait pas où ils trouvent leur glace pour maintenir tout cela au frais)
La location d'un van en Nouvelle Zélande
  • categorie 2 - le minivan : Cette solution a le mérite de permettre de cuisiner au sec et d’être un peu plus spacieux que la première catégorie. Seul inconvénient : impossible de se tenir debout à l’intérieur. Les camions utilisés étant souvent des Toyota Hiace, utilitaire entre le kangoo et le traffic, qui ne sont pas prévus pour de telles utilisations. Un doute subsiste également dans leur capacité à avoir des réservoirs d’eau pour faire la vaisselle (à vérifier) et l’installation d’une batterie auxiliaire pour y brancher un frigo me parait faisable (à vérifier également).
La location d'un van en Nouvelle Zélande
  • categorie 3 - le campervan : L’une des catégories les plus représentées sur l’île. Elle n’est en fait qu’un véhicule de catégorie 2 "boosté". Par là, il faut comprendre que le van a été agrandi par le dessus et est aménagé de manière a en faire de vrai petit appartement. Tout y est sauf la douche. Ils sont « self contained » et ont un rapport taille/praticité/prix intéressant. Certains sont mêmes aménagés pour y vivre a 4 (voir Jucy rental) Mais comment font ils pour les toilettes me direz vous ? Bon, j’avoue ce n’est pas ce qui se fait le mieux. En fait, les agences jouent sur les mots : pour être «self contained» il faut que vous puissiez faire vos besoins dans votre van. Pour faire ça dans un espace aussi petit, on vous propose des petites toilettes chimiques, une sorte de cube (ou de pot hein) que même le loueur eu du mal à nous expliquer le fonctionnement. Et vu la tête du truc ca donne pas envie. En même temps, le pays est parsemé de toilettes publiques plus propres que les toilettes de station service en France donc pas vraiment besoin d’un tel outil. Les seuls inconvénients de ces vans sont donc : pas de toilettes ni de douche. Dernier point, il faut se raccorder de temps en temps au courant électrique pour permettre à la batterie auxiliaire de se recharger un peu plus qu’avec l’alternateur du véhicule. Dernière précaution si vous prenez un tel véhicule : évitez ceux qui sont très haut car ils ne sont pas très larges et le vent souffle beaucoup dans ce pays. Ça surprend un peu beaucoup quand une rafale arrive.
La location d'un van en Nouvelle Zélande
  • catégorie 4 - le campingcar (ou RV en langue anglo-saxonne) : Tout le monde les connait, ce sont les mêmes qu’en France. Tout confort et gigantesque. Par contre certaines, routes leur sont interdites du fait de leur gabarit (ça reste anecdotique quand même). Ils peuvent être vraiment longs ou vraiment larges alors si le fait de conduire à gauche vous pose déjà un cas de conscience, pensez bien que leur taille ne vous aidera pas plus. L’utilisation d’une prise électrique pour ces vans me parait recommandée également vu la taille des monstres.

Petite astuce si vous devez brancher des appareils électroniques : il existe des convertisseurs 12V/220V. En gros, ça se branche sur l’allume cigare et ça vous sort du courant alternatif avec une prise électrique au bout. Les modèles à 150W coutent 30$ ici. Parfait pour brancher son laptop ou autre petit appareil électronique tel que l’appareil photo. Un magasin où on trouve ce type de chose en Nouvelle Zélande s'appelle REPCO

Dernier petit point : lisez bien le contrat de location car, je ne sais pas si c’est seulement notre agence qui propose ce type de clause (ça m’étonnerait), il nous est interdit de prendre des chemins de gravier avec notre van. Autant dire que tous les points intéressants du pays sont accessibles par de tels chemins, les routes principales ne menant qu’aux villes. En gros on a pris une assurance avec eux qui coûte un bras et nous ne seront pas couvert s’il nous arrive un truc sur ces chemins. Renseignez vous afin de savoir si l’assurance de votre carte bleue couvre votre location, c’est peut être un meilleur choix.

On va maintenant énumérer les différentes agences de location de van que nous avons croisé jusque là ainsi que les catégories de van qu’elles proposent (attention ceci n’est que ce que nous avons vu pendant notre séjour, il ne s’agit en aucun cas d’une liste exhaustive de ce que propose les agences) :

  • Appolo : Parmi les plus vu sur notre parcours. Van de catégorie 4
  • Britz : Egalement parmi les plus vu sur notre parcours. Van de catégorie 3 un peu plus gros que la plupart des autres.
  • Wendekreisen : Marque allemande apparemment bon marché et de qualité. Vans de catégories 3 et 4
  • Happy Camper / Kiwi Camper : vans de catégorie 3
  • Alpha : vans de catégorie 4
  • Jucy : vans de catégorie 3 très récents. On en a croisé énormément (facile à repérer car ils sont verts et violets)
  • Wicked : vans de catégorie 1 et 2. Ils ont la particularité de peindre leurs véhicules de manière unique (tags). Ils ne se ratent pas quand on les croise
  • United : vans de catégorie 4
  • Maui : vans de catégorie 4
  • Hyppie Camper : vans de catégorie 2
  • Escape : vans de catégorie 2
  • Kea : vans de catégorie 4
  • Affordable : vans de catégorie 3
  • Cruzy Camper : vans de catégorie 3
  • Travelcars.co.nz : van de catégorie 3

Pour les campings, le choix est gigantesque dans ce pays. Il est très rare de ne pas trouver chaussure à son pied. Nous avons également essayé de les catégoriser :

  • Catégorie 1 - camping libre : Pour cela, il faut être certifié « self-contained » et ne pas aller contre la législation du coin. Le plus sage, et souvent recommandé par les offices du tourisme, est de demander à quelqu’un du coin si c’est possible. Un sourire suffit à établir la communication avec les Kiwis donc n’hésitez pas.
  • Catégorie 2 - camping gratuit : différent du précédent car ce sont des endroits définis où il y a la plupart du temps des toilettes sèches. Pratique et souvent avec un superbe panorama je recommande aussi.
  • Catégorie 3 - camping du DOC (department of conservation) : 6$ par adulte/nuit et 5$ par enfant. Souvent des toilettes sèches et un point d’eau (robinet ou rivière) mais pas tout le temps potable (ils préviennent dans ce genre de cas). Les endroits sont sympas pour la plupart mais c’est très inégal. (ex : sur la route du Milford Sound vous en croiserez au moins 5. Certains sont magnifiques et d’autres ressemblent à un parking sur le bord de la route… étrange)
  • Catégorie 4 - camping privé : 35$ par nuit le plus souvent. Tout confort : douches chaudes, toilettes avec chasse d’eau, cuisine avec équipement et raccordement électrique. Ce sont les seuls qui le proposent donc il faut s’y arrêter de temps en temps.

Pour trouver tous ces magnifiques camping n’oubliez pas l’application « CamperMate » (merci KIM) disponible sur IOS et Android.

Les i-Site (office du tourisme locales) sont de très bon conseil également surtout en ce qui concerne les camping pas libre non référencé. N'hésitez pas à les solliciter.

Tag(s) : #Nouvelle Zélande