Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Holà todos,

Como van ?!

De notre côté, ça roule ! Après qqs temps passés en Patagonie, nous avons retrouvé la civilisation à Santiago ! Et en plus de ça, nous avons retrouvé la chaleur !! Et se balader en tongue, porter un juste un tee-shirt et avoir seulement un petit sac à main pour visiter, ça fait du bien :-)

♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪

Bon, je dois avouer que niveau visite pendant nos 3 premiers jours à Santiago ça a été assez limité puisqu'on a fait que glandouiller autour de la piscine de l'hôtel (eau assez froide par contre), dormir, faire des courses, une lessive et écrire le blog ! Tranquille le chat quoi :-)

Ensuite, on s'est tout de même fait une petite excursion dans la ville pour aller s'acheter un disque dur externe (car notre ordi rame un peu) et commencer à apprivoiser cette capitale chilienne. Notre balade nous a amené devant le palais de la Monedad (nous y croiserons la famille de Français dont nous vous avons déjà parlé) / à Plaza de Armas. Ensuite, nous sommes allés au marché central de poissons car j'avais lu qu'on pouvait y manger pour pas cher (ce qui est bienvenu pour notre porte-monnaie) et comme son nom l'indique, on pouvait y manger du poisson (denrée qu'on a trop peu souvent rencontrée !).

♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪

Le soir, on a dîné avec la famille de français, rencontrée en Argentine. Ces derniers sont allés le jour même à Valparaiso et ont détesté la ville.

Du coup, nous décidons de ne pas y aller tout de suite et de louer une voiture pour aller visiter le canyon de Maipu, coincé entre Santiago et la cordillère des Andes. Nous verrons à notre retour si nous avons le temps d'aller à Valparaiso.

Et nous voilà donc partis pour 4 jours de camping à la rencontre des parcs nationaux ! Afin "d'amortir" un peu la location de la voiture, nous décidons tout de même, avant de partir, de faire un plein de courses (histoire de ne pas être tentés par des resto car on aura pas trouvé le moyen de faire des courses sur la route). Mais sans rechaud ni glacière, il va falloir être un peu créatif pour ne pas manger la même chose tous les jours, ni être malades !

♪♪♪ Petit interlude "gastronomique" : « l'art de la débrouille dans l'sandwich » ! ♪♪♪

Et oui, nous sommes devenus un peu balèzes en matière de sandwich et nous tenions à partager nos « supers » recettes :-)

- sandwich 1 : tortilla (grande innovation !!) thon / mayo / tomate / poivron / oignons nouveaux

- sandwich 2 : pain de mie complet / salami / concombre / gouda / tomate / mayo

- sandwich 3 : pain de mie blanc / jamon y queso (bah oui quand même !!) / concombre / mayo

- sandwich 4 : pain de mie complet / thon / mayo / avocat / oignons nouveaux / tomate

Sachant que nous avons encore qqs semaines à faire en camping, nous sommes tout à fait à l'écoute de vos recettes / idées !! A noter seulement deux contraintes car on fait avec les moyens du bord : pas de frigo ou glacière, ni de réchaud ! Nous attendons vos idées dans les commentaires !!! :-)

♪♪♪ Fin du petit interlude "gastronomique" : « l'art de la débrouille dans l'sandwich » ! ♪♪♪

Nos courses faites, nous nous mettons en chemin. Manu a réussi à choper un GPS sur son tel mais celui-ci est parfois très approximatif ! Mettez donc ce GPS avec 2 personnes dans une voiture : un conducteur stressé par la conduite chilienne en ville et une assistante déjà pas très à l'aise avec tout ce qui concerne l'orientation. Vous obtiendrez des étincelles !! Résultat : temps estimé à la base par notre GPS : 1h30 / temps final : 3h ... C'est donc passablement saoulés et énervés que nous arrivons à notre première destination : le parc de la yerba loca à 1800m d'altitude. Le soleil est de la partie et la foule aussi !! (Ah ... ...)

Nous sommes samedi et pas mal de chiliens du coin viennent en famille ou entre amis pour faire des barbecues et passer une nuit en tente ! (Certains sont d'ailleurs mega équipés, cf photos)

♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪

On réussi à se trouver un petit coin à l'ombre et en deux temps trois mouvement, notre campement est établi ! Nous choisissons de ne pas partir tout de suite en balade. La matinée a été suffisamment éprouvante comme ça et un peu de repos ne sera pas de refus !

Vous remarquerez notre frigo "fait main", avec de l'eau de source dans le sac poubelle ! :)Vous remarquerez notre frigo "fait main", avec de l'eau de source dans le sac poubelle ! :)Vous remarquerez notre frigo "fait main", avec de l'eau de source dans le sac poubelle ! :)

Vous remarquerez notre frigo "fait main", avec de l'eau de source dans le sac poubelle ! :)

En se réveillant, on décide d'aller sur le mirador afin de voir le coucher de soleil en se buvant une petite bière ! (Sportifs un peu, mais faut pas pousser non plus !). Au final, la balade est assez rapide (même si ça ne fait que monter et que les 1800m d'altitude on les sent bien, j'ai mal) et le coucher de soleil n'a pas l'air d'être pour tout de suite, zut ! On se siffle quand même notre bière en profitant du paysage (super aride) et on redescend pendant qu'il fait encore jour.

♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪

Manu aura l'occasion de voir de belles couleurs ainsi que des chevaux sauvages en allant chercher de l'eau à la source pendant que moi je fais la popote au campement et assiste à la disparition de notre savon, gobé par un chien sans que j'ai le temps de dire ouf !

♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪

Le lendemain matin, on décide de se faire THE balade ! Un glacier est pas très loin et même si nous ne pourrons pas aller jusqu'au bout (car la balade est bien longue), ça doit valoir le coup ! Sandwich, eau et kway dans les sacs, nous voilà en chemin. Au final, plus nous avançons, plus le temps changent ! Quand les nuages passent au dessus de nos têtes, on préfère ne pas tenter le diable. Il est l'heure de faire une pause, on mange donc nos sandwichs et on rebrousse ensuite le chemin !

♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪

On décide en rentrant de partir vers un autre parc qui est à 2h de là. Bien sur, nous mettrons 3h pour y arriver car à partir d'un moment, c'est de la piste et non des routes goudronnées. Arrivés à destination, le temps est plus qu'incertain et il commence même à neiger. De nouveau, on rebrousse notre chemin afin d'entreprendre de se trouver un camping ! Il pleut des trombes d’eau et l'affaire s'avère être compliquée car ce n'est pas la haute saison et beaucoup d'établissements sont fermés (relou !). Au final, on se fera une bonne heure de voiture en sens inverse pour trouver un endroit ... pas terrible, avec bcp de chiens et pas hyper propres ! Ah et bien entendu, nous montons la tente sous la flotte !

Bref ... Journée de merde !

♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪

Le lendemain, le soleil est de nouveau avec nous et on décide de retourner là où nous étions quand les flocons nous ont découragé. A cet endroit, il y a des bains ! Et oui, la cordillère des Andes héberge qqs volcans (encore en activité), qui permettent d'avoir des sources thermales ! Celle que nous allons faire s'appelle Baños Morales. L'eau est ocre (car chargée en iode + clore + sodium + potassium) et elle est annoncée à 25 degrés (et à 1850m, on aurait aimé qu'elles soient encore un poil plus chaudes !). Les bienfaits de ces eaux sont multiples : lutte contre l’arthrite, lumbago, acné, rhumatisme ... Bref, ça peut pas nous faire de mal !! En plus, nous sommes les seuls à profiter de ces bains : le pied :-)

♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪

Après cet épisode ressourçant, on décide d'aller à notre 3ème destination : le parc Rio Clarillo. On se met en chemin en vue de se trouver un endroit où planter la tente et nous irons marcher dans le parc le lendemain. Arrivés à destination, nous prenons les infos sur le parc, demandons à la nana qui est guardaparque où se trouve un camping à proximité, et c'est encore là que ça se complique : elle n'en sait rien ! (Ça promet) Bon ok, on va se démerder tout seul ... On s'arrête à une petite boutique et une dame nous indique où se trouve le camping. Ce dernier à l'air fermé et en cours de travaux de rafraîchissement (avant la haute saison) mais le mec nous permet tout de même de nous poser ! Une fois le campement établi, on se débouche une bonne bouteille de vin chilien afin d'accompagner nos super sandwichs !

♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪

Le lendemain matin, nous nous dirigeons vers le parc et là, surprise, fermé ! AH BON !??? La nana avait omis, la veille, de nous prévenir que les gardiens faisaient grève !!!! (Non mais P*****, elle est C**** ou bien ?!?). Un gardien plus âgé m'explique que la nana était bien embêtée de ne pas nous avoir pensé à nous prévenir !!! Bah oui elle peut !!! Si on avait su, on aurait tout de suite changé de destination ... grrrrr

Résultat nous nous remettons en route sans savoir trop où aller ! Sur le GPS, on remarque qu'il semble y avoir une lagune pas trop loin, on décide d'y aller (car les autres endroits que nous avions repérés sont loin et que nous voulons tout de même profiter de la journée !).

♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪

En chemin, nous remarquons que nous sommes entourés de vignes ! Tiens, tiens ... Et si on se trouvait une petite dégustation de vin avec visite de cave ?! Ni une, ni deux, je nous en trouve une et nous arrivons à Santa Rica, bodega fondée en 1880 qui est celèbre car elle a hébergé 120 soldats pendant la guerre d'indépendance du Chili. Et c'est d'ailleurs ici qu'a grandi Allende (président du Chili jusqu'au coup d'état de Pinochet). On y apprendra que les vignes chiliennes profitent d'un climat à la fois très chaud en été et très froid en hiver (cordillère des Andes à proximité), ce qui explique en partie que leurs vins font en général 14 ou 15 degrés (après je ne m'y connais pas assez pour vous expliquer toute la visite !). A la fin, Manu se dévouera pour ne pas boire car il conduit, moi je dégusterai tranquillement ;-)

Après cette étape, nous nous remettons en chemin et en route, nous nous arrêterons chez un papi qui fait des empanadas, histoire de manger un truc chaud. Et bien, les empanadas chiliennes et argentines sont rien à voir en terme de taille !!! 1 chilienne = 3 argentines !

Arrivés à la lagune, 4 campings qui se suivent !! YOUHOU et ouverts en plus ! Par contre, on se fera les 4 pour demander les prix car le premier qu'on fait nous annonce un prix plus cher que si nous étions dans une chambre double dans un hotel ! (Non mais OH !!!). Nous finirons dans le 4ème camping, c'est pas cher, les gens ont l'air sympa, c'est vert et y'a que nous ! Allé hop, nous plantons la tente accompagnés de nos 2 nouveaux amis : des chiens qui resteront avec nous toute la journée ! Ces d'ailleurs avec eux que nous iront nous balader autour de la lagune. Ils nous montreront un peu le chemin et s'amuseront à faire galoper les chevaux sauvages, fuire les vaches et décoller les oiseaux ! Marrants :-)

♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪

En guise d'apero devant le soleil qui se couche,nous nous déboucherons la bouteille de vin achetée à la bodega, accompagnée de qqs tranches de salami et de fromage ! Si vous en avez l'occasion, goutez le vin Casa Real Santa Rica : super bon !!! (Mais il tape un peu quand même).

♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪

Après ces 4 jours passés dans les alentours de Santiago, il est temps de revenir à la capitale. Nous rendons la voiture avec probablement un pneu crevé, mais nous l'avons fait regonflé et le mec ne remarque rien ! Oui ce n'est pas très très honnête mais on n’avait pas envie de faire appel à l'assurance ni d'avancer les sous pour un pneu.

Cette fois, nous décidons de changer d'hôtel et de nous diriger plus dans le centre de la ville. Nous allons direction Bellas Artes, quartier un peu bobo où i fait bon vivre. Pleins de petits resto, bars, marchants de glaces ou boulangerie ... On devrait être pas mal ! Pour « fêter ça », je m’accorde même une petite tarte au citron meringuée !!

♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪

Cette fois, on décide de vraiment visiter la ville et pour bien comprendre toute son histoire et ses différents points d'intérêts, on se joint à Tour4Tips. Le principe de cet organisme est sympa : un guide, souvent un étudiant en tourisme, fait visité la ville à pied suivant 2 parcours de 3h : l'un part le matin plus "économique et politique", l'autre l'apres midi, plus "social". La rémunération se fait en fonction de chacun (même si on t'indique d'entrée de jeu que les gens donnent souvent 5000 pesos chacun, soir 7,5€).

Nous commençons par le tour du matin, pour voir ! Et nous avons tellement trouvé ça sympa, que nous faisons le lendemain celui de l’après-midi.

Je ne vais pas vous faire la visite en détails de la ville mais certains endroits méritent d’être mentionnés :

  • Le Palais de la Moneda, bombardé en 73 lors du coup d’état de Pinochet. C’est depuis ce palais que le Président Allende a fait sa dernière allocution radio (où il explique que la démocratie est en danger et qu’il restera jusqu’au bout pour la soutenir car il a été élu par le peuple pour la représenter). Il mourra peu de temps après dans ce même palais. Aujourd’hui encore, sa mort reste toujours suspecte : suicide, homicide ? Le mystère reste entier et une enquête est toujours en cours.
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
  • Le 38 rue de Londres, tristement connu pour être le chef-lieu de torture sous Pinochet (et ancien QG du parti communiste). Cette adresse est aujourd’hui facilement repérable car des pavés noirs et blanc ont été intégrés à ceux de la rue. Pourquoi noirs et blancs ? Car les qqs rescapés ne savaient pas où ils avaient été emmenés mais il se rappelaient que la maison avait des marches noires et blanches. En souvenir et pour qu’on se rappelle du « chemin » pour arriver jusqu’à cette maison, il y a maintenant ces pavés. Des petites plaques, portant un nom et un âge, ont également été ajoutées afin qu’on se rappelle des personnes qui y ont péri.
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
  • Le centre culturel Gabriela Mistral.

A la base, ce centre était prévu pour des conférences. Ce dernier fut bâti en moins d’un an sous Allende. Il était prévu qu’il se fasse en deux ans (et déjà c’était un délai très court). Mais Allende a fait appel à la population chilienne pour qu’elle vienne aider à bâtir ce centre.

Sous Pinochet, il servait de base pour le gouvernement et lors de sa chute, il a été brûlé. Après diverses réflexions et interrogations des citoyens de la ville, il a été décidé de le réhabiliter en centre culturel. Il porte le nom de Gabriela Mistral, première femme chilienne a avoir obtenu le prix Nobel. A l’intérieur, on peut y voir les poings de Allende qui en l’air signifient « victoire » (position initiale) mais qui avait été inversé pendant la dictature. Aujourd’hui, ils ont retrouvé leur position initiale.

♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
  • Les différents marchés qui offrent un joyeux bordel : central (poissons), vega + lo valledol (viande, légumes, fruits, patisserie, fleurs…)
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
  • Le cimetière général où on y apprendra le mot « animita ». C’est le fait de faire comme si la personne était toujours en vie en venant fêter les grandes fêtes avec elle (noel, paques, anniversaire) ou en respectant ses habitudes (par exemple, venir boire une bière avec le défunt). Cela peut également représenter les différentes offrandes faites à des personnes inconnues, considérées comme martyrs. Leur mort tragique leur a « permis » d’être plus proche de Dieu et elle a donc plus « facilement » accès à ce dernier pour transmettre les prières des gens (je ne sais pas si je suis très claire)
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
  • La plaza de Armas, place centrale de la ville autour de laquelle sont implantés masse de magasins et qqs rues piétonnes. Une des visites nous a permis d’avoir une belle globale de cette place et on a pu y admirer les gens qui se prélassaient sur les bancs
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
  • Le parc Santa Lucia où on nous expliquera le courage du peuple Mapuches qui s’est battu pour sa terre. Tellement il était difficile de les vaincre, les espagnols, après avoir pris possession de leur région (Santiago), leur ont accordé les terres de la Patagonie (sûrement trop fraîches pour eux).
  • Le musée des droits de l’homme où nous nous sommes rendus afin d’apprendre encore un peu plus de choses sur la dictature de Pinochet (musée gratuit pour info !)

Franchement, nous avons beaucoup aimé cette ville !

Et après avoir visité un peu le Chili et surtout Santiago, j’ai le sentiment que ce pays se cherche encore un peu, n’a pas encore défini / retrouvé sa propre « personnalité » (certainement lié à Pinochet).

Par exemples :

- en terme d’architecture : à part construire qqch de costaud afin qu’il résiste aux séismes, il n’y a pas vraiment de style chilien. Les architectes piochent dans différents styles européens (notamment français et anglais) et new-yorkais pour construire des quartiers qui sont censés attirés la population fortunée. Il existe vraiment des rues qui imitent le style « Paris-Londres » et « New-York » dans Santiago.

- contrairement à ses compatriotes argentins, mexicains ou encore péruviens, le Chili n’a pas de réelle identité gastronomique propre. Par contre, le chilien aime la « street food ».

- à un mois des élections présidentielles, les étudiants sortent dans la rue pour protester contre les frais de scolarité dans les universités / grandes écoles. Les frais sont en effet parmi les plus chers du monde. Ce qui équivaut à la fuite de la jeune génération qui va se former dans d’autres pays et revient avec la culture du pays d’adoption.

♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪
♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪♪♪ Santiiiiiagooooo ♪♪

C’est un pays très complexe (et bien vaste) et pour ma part, j’aimerais y revenir pour approfondir un peu plus tout ça !

Mais l’heure est venue de décoller pour la mystérieuse île de Pâques ! Et le récit de cette aventure est pour bientôt ! (si si, j'vous jure !!)

La grosse bise à tous !

Tag(s) : #Chili