Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hola todos,

Comment va ? La frite ??
Et oui, ça faisait longtemps que nous n'avions pas donné de nouvelles sur le blog .... nous sommes un peu à la bourre ... Nous allons tâcher de nous rattraper :)

Puerto Madryn - Vitrine de la faune Patagonienne

Après notre magnifique aventure en train + bus (enfin notre nuit surtout) on est arrivé à Puerto Madryn, proche de la péninsule Valdes. Il pleut, il y a du vent et le fond de l’air est frais. On essaye une première auberge de jeunesse : full. On marche 15 minutes pour un hostel où on prend une chambre avec 2 lits simples. La réceptionniste est sympa et puis ça caille dehors donc pour 240 pesos la nuit, on y reste.

Puerto Madryn - Vitrine de la faune Patagonienne

Pour être franc avec vous, on a rien fait les 2 premiers jours. On voit la mer depuis la cuisine de l’hôtel, le temps est majoritairement pourri et le blog nous tient en haleine (et oui ça prends du temps à faire ces petits trucs) et ben on est resté au chaud. On a juste eu le temps de faire quelques courses pour nous faire à manger et nous avons loué une voiture pour 2 jours afin qu’on puisse voir les sites d’animaux répertoriés dans le coin.

Puerto Madryn - Vitrine de la faune Patagonienne

Cette location de voiture aura été assez folklorique : on est tombé sur une petite agence qui nous a tellement mis en garde sur l’état des routes du coin (surtout par temps de pluie) qu’on se demande franchement si on va pouvoir faire les visites qu’on avait prévu (ne pas rouler à plus de 50 km/h (on va faire 800km en 2 jours !) / s’il y a de la boue ne prenez pas le chemin (alors qu’il a plu et que toutes les routes sont sans bitumes !) / ne pas boire, ni manger dans la voiture / la liste fait une page A4). Bref à la fin, on avait envie de sortir du parking en faisant un gros dérapage et en buvant une bière au goulot (ce que l’on a pas fait je vous rassure tout de suite). Le prix n’était pas (trop) cher pour une Ford Ka flambant neuve donc tant pis, on la prend !

♪♪♪ Petit interlude location de voitures ♪♪♪

Pour ceux qui veulent faire l’Argentine et Puerto madryn, surtout ne prenez pas une voiture neuve, c’est très con, les routes sont tellement pourries, il y a tellement de caillou qui volent dans tous les sens qu’une voiture bien pourrie fera amplement l’affaire et en plus vous vous épargnerez la peur constante d’abimer la carrosserie et de devoir payer ensuite car oui, ici la franchise est chère : 16 000 pesos pour les dommages, un peu plus de 2100€

♪♪♪ Fin du petit interlude location de voitures ♪♪♪

Puerto Madryn - Vitrine de la faune Patagonienne

Le lendemain matin nous voila parti pour Punta Tumbo, royaume des oiseaux noir et blanc qui nagent et ne volent pas : des pingouins, chouette ! Après la route (assez longue en fait car l’argentine c’est grand) et des moments de frayeur pour la voiture avec la boue et autres cailloux, on arrive au site. Déjà on remarque que l’entrée a augmenté : le routard annonce 30 pesos, la ville nous dit 60 et là c’est 78. Y’a des jours où on se demande quand l’inflation va s’arreter. Même la chambre de l’hostel qu’on avait pris la veille a augmenté de 30 pesos au 1er octobre ! C’est quand même 8% du prix initial ! Bon allez, on paye et on entre dans le site. Ah merde y’a une navette à prendre pour aller au site. Nous qui avions loué une voiture pour ne pas être avec les autres touristes, c’est raté. On se demande si on aurait pas mieux fait de prendre un tour opérateur, au moins, on aurait pas eu la peur d’abimer la voiture. Un mauvais pressentiment était là...

Arrivé sur site, on avance au milieu des pingouins. Ils s’en foutent de nous et font leur petite vie. C’est amusant mais le chemin est tout tracé et fait 3m de large, autant dire que la marge de manœuvre est assez limitée. Avec Aude, on a pas vraiment aimé se retrouver dans un zoo extérieur. Certes c’est super sympa d’être au milieu d’une colonie de pingouin (qui en passant étaient en période de reproduction/ponte, on a donc eu le droit à quelques saillies sauvages) mais on s’attendait à autre chose. C’est un peu blasé qu’on va repartir du site, trop guidé pour nous plaire. Au passage on aura vu une espèce de rat sans queue (maman faut qu’on teste une photo pour voir si c’est bien les queues de ces animaux qui déclenche ta phobie) et des pintades … pas très agiles mais qui nous ont bien fait marrer. Je n’ai pas compris tout de suite ce qu’elle avait de bizarre dans leur déplacement mais ce n’était pas très naturel. Et là Aude a fait une remarque judicieuse : elles ne bougeaient pas la tête. Pour un volatile, c’est pas très courant. Seules les pattes bougeaient dans leur courses frénétiques pour éviter les roues de voiture (et oui ces animaux sont aussi cons que les lapins ou les chats chez nous, ils traversent quand la seule voiture du coin passe).

Puerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune Patagonienne
Puerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune Patagonienne
Puerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune Patagonienne
Puerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune Patagonienne
Puerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune Patagonienne
Puerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune Patagonienne

En sortant du site, on tombe sur 2 français et 2 belges. Les français font un tour de l’Amérique Latine pendant 9 mois en van et les belges (Céline et Nico) font le tour du monde pendant 9 mois (nos étapes sont assez similaires d’ailleurs, à qqs semaines de décalage). Ces derniers nous apprennent qu’il y a un camping à Puerto Madryn à 75 pesos la nuit … hummm … ON PREND !!

Puerto Madryn - Vitrine de la faune Patagonienne

Mais avant d'y aller, nous avons un plan : la marée est haute à 18h ce soir, on va donc pouvoir voir les baleines depuis une plage de Puerto Madryn ... et ce GRATUITEMENT !! Ok, on y va :)

On longe la rive depuis la ville, on dépasse le port marchand et on arrive enfin sur la plage. Plusieurs voitures sont déjà là, on se gare et on attend. On verra effectivement plusieurs baleines au loin mais pas suffisament à notre gout. On décide donc de reprendre la voiture pour aller un peu plus loin.

Mais avant de partir, on tombe sur 2 argentins qui se sont enlisés dans le sable avec le camion. Sur les conseils de Aude, la dame va demander à toutes les personnes encore présentes sur la plage de venir nous porter main forte car à nous 2 + le couple, on arrivera à rien. Le mec est hyper stressé, il se tient la tête et sans parler espagnol, je comprends qu'il jure ! Après plusieurs essais manqués, on fini par faire bouger leur camion et nous reprenons notre route ! (avec la satisfaction d'avoir fait notre BA de la journée !).

Un peu plus loin, nous trouvons un petit spot tranquille où nous pouvons mieux observer les baleines.

Puerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune Patagonienne

Notre prochaine étape fut donc le camping et on y retrouvera chaque soir les 2 belges. Au total, nous y sommes restés 2 nuits et je dois dire que la première nuit a été assez hard. Le thermomètre a du afficher 0°C ou -1°C et on l’a bien senti !!! En plus, Aude a paumé son drap de soie, on ne sait pas où, et même si ça ne rajoute que qqs degrés, il a manqué !! Bref, nous aborderons la nuit suivante avec nos vêtements techniques et ça se passera quand même beaucoup mieux.

Après notre aventure à Punta Tombo, nous avions prévu d’aller voir une colonie d’éléphants de mer à Punta Ninfas (site qui est encore gratuit, bien moins touristique et qui commence tout juste à intéresser les tours opérators) mais vu la pluie qui est tombée pendant nos 2 premiers jours, la route n’est pas praticable (et les mots du loueur résonnent dans nos têtes). C’est donc un peu à contre cœur que nous changeons nos plans pour nos diriger vers le coin bien touristique : la péninsule Valdès (entrée payante pour toi et ta voiture). Là encore nous avons été un peu déçus. Nous avons du faire 430km de piste (très fatiguant) pour ne faire que qqs stops. Même si les paysages sont très beaux, qu’on a réussi à voir pas mal d’animaux (tapir, guanaco, autruche, otaries, éléphants de mer ...), le côté « parqué » nous a gêné. Le soir même, nous partagerons d’ailleurs ce même point de vue avec les 2 Belges.

Puerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune Patagonienne
Puerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune Patagonienne
Puerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune Patagonienne
Puerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune Patagonienne
Puerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune Patagonienne
Puerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune PatagoniennePuerto Madryn - Vitrine de la faune Patagonienne
Puerto Madryn - Vitrine de la faune Patagonienne
Puerto Madryn - Vitrine de la faune Patagonienne

Le lendemain est notre de départ. Nous devons rendre la voiture à 09:00, il faut donc faire fissa pour replier la tente et mettre un peu d’ordre dans notre bordel. Notre bus est à 13:00 … Ce qui signifie encore qqs heures d’attente ! Pour nous occuper, nous trouverons un petit café avec wifi. Arrivés à la gare routière, on s’installe sur le quai car le bus ne devrait pas trop tarder … … … Ah bah en fait, il a prêt d’1h20 de retard … Bon, bah on attend. Le mec qui nous a vendu les billets explique à Aude que c’est dû aux différents barrages de la gendarmerie (une fois dans le bus, nous aurons aussi droit à 2 contrôles). Ce retard ne nous arrange pas trop car notre arrivée était prévue à 07:00 et nous voulions prendre un autre bus à 09:15 pour notre destination finale El Calafate (oui car 17h de bus, c’était pas assez, on voulait direct en rajouter 4 !). Bref … Le bus est en plus tombé en panne en plein milieu de la nuit (et de nulle part). Heureusement, Aude a compris que les personnes devant nous demandait à changer de bus (car y’en avait un qui s’était arrêté à côté de nous pour comprendre notre problème) … Du coup, ni une ni deux, on prend nos sacs et on demande également à changer de bus. Le mec accepte, zou ! On se demandait vraiment si on allait avoir notre connexion mais au final, nous sommes arrivés à 08:30, donc large quoi :)

A 13:15, nous sommes finalement arrivés à destination. A nous la Patagonie, les randos, les glaciers et les grands espaces !! Mais ça … C’est une autre histoire !

On vous embrasse bien fort et à vite cette fois-ci :)

Et comme d'hab', voici le petit film qui va avec tout ça !

Tag(s) : #Argentine